Le cancer du côlon : les symptômes, les risques, diagnostic et traitement
bienfaits du thé vert
Avantages et utilisations du thé vert
12 octobre 2020
sommeil
Les conseils à appliquer pour mieux dormir
30 novembre 2020
Show all

Le cancer du côlon : les symptômes, les risques, diagnostic et traitement

cancer colorectal

cancer colorectal

Le cancer du côlon, aussi connu sous le nom de cancer colorectal, est la deuxième cause de mortalité dans le monde. En 2018, plus de 500 000 cas de cancers colorectaux ont été signalés rien qu’en Europe. Aux États-Unis, il est classé au troisième rang des causes de décès. Statistiquement, le cancer colorectal est plus fréquent chez les hommes et cible généralement la population de plus de 50 ans.

Plus d’informations sur le cancer colorectal

Au départ, le cancer du côlon peut se présenter sous forme de polype, qui peut présenter un potentiel de se transformer en cancer. Par conséquent, une détection précoce et un dépistage approprié peuvent aider à détecter la maladie à un stade primitif.

Le tube digestif est un système de conception unique, responsable de la transformation des aliments en énergie et en nutriments. Avec d’autres organes, le côlon fait partie intégrante du système digestif.

Le côlon, également connu sous le nom de gros intestin, est un organe en forme de tube enroulé de 1,52 m de long. Il est responsable de la digestion finale des aliments en réabsorbant l’eau des aliments non digérés et en traitant enfin les excréments; c’est-à-dire des selles.

Le cancer du côlon est l’une des tumeurs malignes courantes du tube digestif. C’est une pathologie au niveau cellulaire qui se traduit par une croissance incontrôlée de cellules anormales et finalement par la destruction des cellules normales. Presque tous les organes du corps peuvent être affectés par le cancer et il peut également se propager dans d’autres parties du corps sous forme de métastases.

Quels sont les signes et les symptômes ?

Fatigue

Le cancer du côlon peut entraîner une perte de sang et une diarrhée qui, à leur tour, entraînent une perte de poids et de la fatigue.

Palpitations

Le développement d’une anémie et d’une déshydratation due au cancer du côlon provoquent des palpitations chez le patient.

Crampes abdominales

Un changement de longue date des habitudes intestinales et des ballonnements provoquent des douleurs abdominales qui peuvent être longues et sévères.

Saignement rectal – rectorragie

Un sang rouge vif dans les selles indique qu’un saignement récent s’est produit dans le côlon ou le rectum. Cela peut également survenir en raison d’hémorroïdes.

Modification des habitudes intestinales

Le changement de consistance (alternance de diarrhée et de constipation), de fréquence et de couleur des selles explique la modification des habitudes intestinales.

Présence d’hémorroïdes

La diarrhée et la constipation persistantes entraînent une tension sur les selles. Lorsque la pression est exercée sur les vaisseaux sanguins de l’intestin, ils grossissent, entraînant finalement des hémorroïdes.

cancer du colon
cancer du colon

Quelles sont les causes ?

Alimentation

Un apport élevé en sucre et une inactivité physique entraînent l’obésité et la résistance à l’insuline, en raison desquelles la prolifération de la muqueuse intestinale commence, entraînant éventuellement un cancer du côlon.

Maladie inflammatoire de l’intestin

Il existe un risque accru de cancer du côlon chez les patients souffrant d’une maladie inflammatoire de l’intestin. Le risque est relativement moindre au cours des dix premières années de la maladie, mais après cela, il semble augmenter à un taux de près de 0,5 à 1% par an.

Tabagisme

Fumer la cigarette augmente le risque de cancers du côlon, en particulier après 35 ans.

Polypes

Les polypes sont un motif prolifératif anormal dans la muqueuse intestinale qui se produit en raison d’un mécanisme de réparation de l’ADN altéré. Un dépistage pathologique approprié des polypes doit être effectué car ils peuvent entraîner une croissance cancéreuse.

Antécédents

Des antécédents familiaux de polypes et de cancer colorectal constituent également un facteur de risque de cancer du côlon.

Diagnostic et traitement

Ce cancer peut être guéri s’il est détecté et traité tôt dans son évolution. Si le cancer colorectal est détecté tôt, les chances de survie à 5 ans sont de 90%!

Les cancers colorectaux peuvent être détectés précocement à l’aide de divers tests de selles tels que : test de sang occulte fécal à base de gaïac (gFOBT), test FIT et tests FIT-ADN avec coloscopie.

Diagnostic

l’outil de diagnostic ultime pour le cancer du côlon est la coloscopie. Dans cette procédure, un tube est inséré dans le rectum et une inspection appropriée de l’ensemble du côlon est effectuée. Les polypes peuvent être retirés au cours  de la coloscopie et envoyés au laboratoire pour une analyse afin de confirmer s’ils sont bénins ou cancéreux.

Traitement

Le traitement du cancer du côlon dépend de son stade et de son étendue, il consistera à une résection dont la taille va dépendre de l’ampleur de la tumeur. 

Le traitement le plus courant est la chirurgie de la zone touchée associée ou non à d’autres traitements adjuvants (chimiothérapie, radiothérapie, etc.)

Prévention

Les mesures préventives des cancers colorectaux sont:

  • Faire de l’exercice régulièrement.
  • Manger ou consommer moins de viande rouge.
  • Maintenir un poids idéal compris entre 18,5 et 25 IBM (comment connaître votre IMC ?).
  • Contrôler le taux de cholestérol et de sucre dans le sang.
  • Garder la glycémie sous contrôle.
  • Manger des fruits et légumes riches en fibres et en antioxydants.
  • Manger des aliments non transformés.
  • Bien s’hydrater.

Conclusion

Il y a de bonnes chances de traiter les cancers colorectaux s’ils sont détectés à un stade précoce. Il est recommandé aux personnes de plus de 50 ans de faire un dépistage précoce et régulier.

Si vous avez moins de 50 ans et avez présenté l’un des symptômes mentionnés ci-dessus, il est conseillé de consulter un médecin dès que possible. Prenez bien soin de votre santé, car mieux vaut prévenir que guérir. Mangez sainement, vivez sainement.

Résumé
Tout savoir sur le cancer du gros intestin
Titre
Tout savoir sur le cancer du gros intestin
Description
Le cancer colorectal est classé 2ème cancer chez la femme et 3ème chez l’homme. S’il est dépisté au début de son évolution peut être traité de manière efficace.
Auteur
Centre
DDG
Logo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.