Rééducation par Biofeedback

Rééducation par Biofeedback

Après un accouchement ou au-delà de 50 ans, il est vivement recommandé par les divers experts de la santé de bénéficier de séances de rééducation périnéale. Plusieurs méthodes de rééducation périnéales peuvent être envisagées : par soi-même, via le sport, grâce à l’intervention d’une sage-femme ou d’un kinésithérapeute, etc. Néanmoins, il a été développé aux Etats Unis d’Amérique une technique appelée le Biofeedback. Elle est de plus en plus utilisée de nos jours et nous vous expliquons dans cet article tout ce qu’il y à savoir sur cette méthode de rééducation périnéale.

Le Biofeedback, qu’est-ce que c’est ?

Ayant vu le jour dans les années soixante aux Etas Unis d’Amérique, le Biofeedback est une technologie qui utilise des ondes alpha et dont la première utilisation à servi à l’examen de l’électro encéphalogramme. Même s’il s’agit d’une technologie qui peut être désormais appliquée à de nombreux domaines en médecine, elle est actuellement très populaire comme étant particulièrement impliquée dans la rééducation périnéale.

Le Biofeedback dans la rééducation périnéale est spécialisée dans le traitement et dans l’évaluation de l'incontinence anale mais aussi de la constipation. Son utilisation dans le domaine consiste à faire à apprendre au patient comment réguler les contractions des muscles périnéaux.

Ce n’est donc pas une thérapie à proprement dit mais plutôt une technique d’apprentissage. Le Biofeedback permet de se rendre compte de l’efficacité ou non des exercices pratiqués mais elle ne constitue pas une technique d’électrostimulation. Cette dernière permet de muscler le muscler le périnée en y envoyant des impulsions électriques.

Le biofeedback est indiqué lorsqu'il existe une constipation terminale secondaire à un anisme, une perte du besoin exonérateur, une hypertonie anale instable. Dans ces conditions, il agit plus comme une thérapie comportementale. Une anomalie anorectale est alors utilisée pour établir une relation d'aide avec le patient.

Comment fonctionne le Biofeedback ?

La façon dont il fonctionne est explicitée en premier lieu par son nom. Provenant de l’anglais, le Biofeedback veut dire : « rétroaction biologique » ou « rétrocontrôle biologique ». Il s’agit d’un ensemble de techniques qui sont principalement relatives à la technologie de la bioélectricité.

Grâce à ces techniques, il est possible de mesurer des fonctions organiques du corps, par la visualisation des signaux physiologiques d’un patient conscient de ces mesures. Tout cela se fait à l’aide d’un ensemble d’appareils électriques.

On dit ainsi qu’il y a feedback lorsque le patient qui bénéficie de cette technologie peut contrôler les fonctions organiques mesurées. Le contrôle peut être volontaire (pour corriger un état de stress par exemple ou effectuer des contractions) ou involontaire (par exemple après un changement d’état psychologique tel que la survenue d’un stress).

Un appareil de feedback se compose de façon classique d’un amplificateur d’instrumentation qui permet d’amplifier les signaux physiologiques polyvalents. Un circuit de liaison appelé coupleur permet de rentrer les signaux dans la carte son d’un ordinateur.

Tout le traitement est effectué par un programme puis transmis à l’écran. Le récepteur peut être l’ordinateur du praticien qui procède à l’examen et /ou tout simplement le smartphone du patient grâce à une application dédiée.

Comment la Rééducation fonctionne ?

De façon pratique pour la rééducation, un appareil électronique relié à une sonde équipée de capteurs est placé dans le vagin ou l’anus du patient. Il enregistrera ainsi tous les mouvements de contraction et les traduira en un signal sonore et/ou visuel.

Le patient pourra ainsi le voir, ou l'entendre, s’il a bien pratiqué ses exercices de contraction. En fonction du résultat, il pourra adapter ses efforts. En guise de motivation, certains appareils permettent même de créer des objectifs d’une séance sur l’autre.

Il existe également des appareils manuels équipés d’une sonde à air appelés périnomètres. Ils sont de moins en moins utilisés.

Pourquoi faire de la rééducation périnéale par Biofeedback ?

Le poids de l’utérus pendant la grossesse et l’élargissement du vagin lors de l’accouchement sont à la base d’un relâchement des tissus qui constituent le périnée. Ce relâchement conduit ainsi à de petites fuites urinaires en cas d’effort aussi minime soit-il (rire, toux, etc.). Il est donc important de rééduquer son périnée. Pour ce faire, il est possible d’utiliser la méthode dite manuelle, la méthode par électrostimulation ou encore la méthode par Biofeedback.

Le fort taux d’échec durant les premiers moments et les résultats aléatoires de la méthode manuelle sont souvent des sources de frustration. L’électrostimulation quant à elle semble efficace mais selon les experts de la santé, il y a de risques de faire des rechutes car l’électrostimulation est une technique de rééducation passive. Le patient concerné n’apprend donc pas réellement comment contracter son périnée par lui-même.

La rééducation par Biofeedback quant à elle permet au patient de prendre conscience de ses contractions et d’apprendre à les contrôler de façon volontaire. Il s’agit donc d’une méthode complémentaire aux deux autres vues précédemment. Elle donne la mesure objective des progrès du patient.

Bien qu’étant si intéressante, on pourrait être tenté de se demander s’il s’agit d’une méthode uniquement réservée aux femmes.

A qui s’adresse la rééducation périnéale ?

La rééducation périnéale par Biofeedback s’adresse à toutes les personnes qui ont besoin d’apprendre à contrôler leur périnée, que ce soit après un accouchement ou en cas d’incontinence urinaire (ce qui arrive souvent après un certain âge). Elle est donc aussi bien indiquée chez les hommes que chez les femmes. La technique du Biofeedback permet de mesurer l’efficacité des exercices effectués et est indépendante du genre sexuel du patient concerné.

Quels sont les avantages ?

Les avantages de la rééducation par Biofeedback sont nombreux :

1 - La durée

Contrairement aux séances de rééducation par électrostimulation qui durent longtemps, les séances de rééducation par Biofeedback durent en moyenne 5 à 15 minutes selon l’efficacité du contrôle volontaire des patients sur les contractions des muscles de leur périnée.

2 - La motivation

Il faut en moyenne 6 à 12 séances de rééducation périnéale pour observer les premiers résultats. Pour des situations cliniques plus complexes, le nombre de séances peut être plus élevé. Grâce au Biofeedback, le patient peut suivre de façon objective sa progression et donc resté motivé tout au long du processus car il visualise son évolution. Ce qui n’est pas le cas dans les autres techniques.

3 - L’amélioration des incontinences

Le biofeedback peut améliorer l'incontinence anale secondaire à une incompétence sphinctérienne, en renforçant la contraction de la musculature striée périnéale. Le biofeedback peut être également efficace qu'il existe ou non une lésion sphinctérienne, surtout si l'incontinence anale n'est pas trop sévère. Il peut également compléter un traitement chirurgical de l'incontinence ou avoir un rôle dans sa prévention.