Les informations utiles sur l’hépatite A
cancer du foie
Le cancer du foie : symptômes, causes et traitements
14 juin 2021
Show all

Les informations utiles sur l’hépatite A

hépatite A

hépatite A

5/5 - (1 vote)

L’hépatite est une maladie infectieuse connue qui sévit le monde depuis des siècles. C’est une inflammation du foie qui peut se présenter sous différentes formes. Le sujet de cet article concerne l’hépatite A. C’est une maladie d’origine virale qui attaque principalement les cellules hépatiques.

Les médecins notent divers modes de transmissions qui sont plus ou moins faciles à éviter. Les symptômes sont nombreux et sont traitables dans la majorité des cas. De plus, des vaccins sont déjà disponibles sur le marché international. Découvrez les informations importantes sur l’hépatite A.

Qu’est-ce que l’hépatite A ?

L’hépatite A est une maladie hépatique d’origine virale. C’est l’une des maladies les plus fréquentes liées à une infection alimentaire. Le virus responsable VHA véhicule l’agent pathogène pour contaminer les plus vulnérables. En effet, il touche surtout les personnes âgées et les personnes non auto immunisée, puis les personnes non vaccinées.

Le virus des hépatites attaque les cellules du foie. Ensuite, l’infection virale se propage dans la circulation sanguine.

L’hépatite A est présente dans le monde entier, notamment dans les pays en voie de développement. Il se manifeste de manière épisodique avec des épidémies souvent intenses et dévastatrices. Il est possible que la contagion dure des mois et touche des centaines de milliers de personnes.

Les pays en sous-développement présentent un taux d’infection élevé. 90 % des enfants ont contracté le virus tout en restant asymptomatique. Ils sont ensuite immunisés. Ainsi, la majorité des adultes ne risquent plus d’attraper la maladie. C’est pour cette raison que les épidémies sont rares.

Les pays dont les revenus sont élevés manifestent un faible taux d’infection par le virus. Pourtant, les symptômes sont plus graves et touchent les grandes personnes. D’autres pays à revenu intermédiaire sont aussi victimes d’épidémie de l’hépatite A, car les enfants n’ont pas contracté le virus et les adultes ne sont pas immunisés. Ainsi, le taux de morbidité dans ces zones est plus important.

Les chiffres

L’hépatite A n’est pas à taux de morbidité élevé. En 2016, les chiffres de l’OMS montent à 7 134 décès. Cela ne représente que 0,5 % des mortalités liées à l’hépatite virale.

Les enfants de moins de 6 ans ne sont pas concernés par les symptômes. Ils peuvent contracter le virus, mais ne présentent aucun symptôme notable. À la rigueur, 10 % d’entre eux manifestent un ictère. Les adolescents, adultes et personnes âgées sont plus disposés à tomber gravement malades. Dans 70 % des cas, les personnes porteuses du virus présentent des signes sérieux.

Quels sont les symptômes et causes ?

Symptômes et causes VHA
Symptômes et causes VHA

Symptômes :

La période d’incubation de l’hépatite A est assez longue. De ce fait, vous pourrez observer les symptômes au bout de 2 ou 4 semaines. Dans certains cas, les personnes infectées ne présentent aucun signe. Parfois, les symptômes sont bénins. Le sujet peut aussi contracter une hépatite aiguë, bien plus grave.

L’hépatite A n’est pas une hépatite chronique. La personne affectée peut :

  • Présenter de la fièvre et quelques malaises.
  • Le signe le plus fréquent est l’ictère.
  • Elle peut également avoir des urines plus foncées que la normale.
  • Le patient peut ressentir des nausées, voire des vomissements, une inappétence, des douleurs abdominales et des diarrhées.

Causes :

L’hépatite A est étroitement liée à l’alimentation, ou plutôt à la matière fécale. Il n’existe pas vraiment de traitement sauf l’apaisement des symptômes. Toutefois, des vaccins sont déjà disponibles dans le monde entier, et tout le monde peut y avoir accès.

Comment se transmet le VHA ?

L’hépatite A est contagieux. On retrouve le virus dans les aliments ou dans le sang contaminé. Ainsi, une personne peut le contracter en mangeant des aliments qui sont entrés en contact avec le VHA. Il peut être très dangereux, d’autant plus que les traitements des aliments ne peuvent détruire le virus. Donc, si la nourriture a été infectée dans son état naturel, ni le lavage ni la cuisson ne sont une solution.

Après ingestion, le virus se loge dans le système digestif et fini dans les selles. De ce fait, la matière fécale de l’homme peut transmettre le virus. Le mode de transmission plus courant est le contact avec l’eau. Une eau qui n’a pas été suffisamment traitée véhiculera le virus et favorise le risque de contamination toute une population si celle-ci la boit.

Les études ont aussi révélé un taux élevé de contamination auprès des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes. Cela peut s’expliquer par la pénétration anale, qui met la personne en contact direct avec la matière fécale. Par ailleurs, le rapport sexuel buccal s’avère également un mode de transmission du virus.

Les personnes qui consomment de la drogue injectable présentent aussi un haut risque de transmission. L’utilisation multiple d’une seringue non stérilisée en est la principale cause. Mais ces personnes sont également vulnérables à cause de la baisse de leur immunité.

Comment diagnostiquer l’hépatite A ?

Diagnostic hépatite A
Diagnostic hépatite A

La méthode pour déceler l’hépatite A est différente de celle pour les autres hépatites virales aiguës. Il existe un dépistage spécifique pour confirmer la présence du virus dans le sang. Il s’agit de prouver les marqueurs du VHA en signifiant la présence des anticorps IgM due à une réponse immunitaire. Il y a aussi les tests RT-PCR qui permettent de transcrire l’ARN du VHA et conclure une hépatite A.

Quel traitement effectuer ?

Il n’existe pas de traitement adressé directement à l’hépatite A. Les médecins peuvent prescrire des médicaments pour soulager les symptômes dus aux inflammations et aux infections. Ils peuvent aussi donner un antiviral pour renforcer le système immunitaire. Cependant, ils ne disparaitront qu’après quelques semaines. Dans tous les cas, les experts déconseillent fortement l’administration de paracétamol, d’antiémétique, et d’acétaminophène.

Le patient atteint d’hépatite bénin peut poursuivre sa médication à domicile. Par ailleurs, un médecin est dans l’obligation d’hospitaliser face à une insuffisance hépatique. La personne infectée se trouvera sous perfusion afin de compenser les pertes liquidiennes.

La prévention de l’hépatite A

Afin de prévenir la propagation de l’hépatite A, il faut mettre en place des infrastructures d’assainissement satisfaisantes pour garantir la disponibilité de l’eau potable. Chaque personne est également exhortée à respecter une hygiène de vie exemplaire. C’est-à-dire, l’utilisation de toilettes et le lavage fréquent des mains.

Le vaccin contre le virus hépatique est aussi efficace. L’organisation mondiale de la Santé lutte contre les hépatites. Ainsi, elle s’active pour faciliter l’accès à ces vaccins, surtout pour les personnes vulnérables comme les habitants des pays défavorisés, et les hommes ayant des rapports entre hommes.

Résumé
Quels sont les symptômes, causes et traitement de l'hépatite A (VHA)
Titre
Quels sont les symptômes, causes et traitement de l'hépatite A (VHA)
Description
Le virus de l'hépatite A (VHA) est une maladie virale infectieuse et fréquente, qui est souvent due à des infections alimentaires. Dans cet article on vous explique plus en détail ce que c'est, les symptômes, causes et traitements.
Auteur
Centre
DDG
Logo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.